Résultats du Traitement

En 2002 puis en 2008, les résultats du traitement des toxicomanes accueillis à Takiwasi, fondés sur une évaluation interne, ont été publiés. Les résultats de cette auto-évaluation montrent que le modèle thérapeutique a largement dépassé l'efficacité des méthodes conventionnelles. Cette étude a été approuvée et publiée par l'agence nationale de lutte contre la drogue. La première partie de ces résultats est également incluse dans le livre “La Liana de los Muertos al Rescate de la Vida, 7 años de experiencia del Centro Takiwasi”, Rosa Giove, Ed. Devida, 2002.

Dans cette étude, l'analyse des résultats était basée sur le suivi effectué sur les patients ayant eu au moins un mois de séjour au centre. L'évaluation a été réalisée en ne considérant que les patients qui avaient un minimum de deux ans après avoir quitté les installations du Centre sans avoir à remplacer leur consommation de drogues illicites par les drogues (médicaments juridiques).

Trois situations de fin de parcours des patients ont été prises en compte : 1) Sortie la tête haute après avoir accompli tout son traitement et reçu l'approbation de l’équipe thérapeutique ; 2) Départ volontaire avant la fin du processus ; 3) Fuite sans préavis du Centre Takiwasi, processus inachevé.

Les patients ont été classés en trois catégories : 1) Bien/mieux (représenté en bleu sur les « camemberts ») pour ceux qui ont bénéficié du processus complet ou significativement amélioré leur rapport aux drogues même si les besoins de suivre un processus thérapeutique ; 2) Pareil/ pas mieux (en bordeaux sur les cercles) pour ceux qui n’ont pas poursuivi le processus jusqu’au final ou se sont améliorés de façon significative mais ont besoin de poursuivre un travail thérapeutique ; 3) Inconnu (en jaune) pour les patients dont nous n’avons plus de nouvelles après le départ de Takiwasi.

Graphique 1. Le graphique suivant montre la situation globale des patients qui ont effectué le traitement et démontre le pourcentage élevé de succès de notre processus thérapeutique (changement positif pour 54 patients sur 100).

Graphique Résultats du Traitement

Graphique 2. Le graphique suivant montre la situation des patients qui ont terminé leur traitement arrivant et ont quitté le Centre après avoir reçu l'approbation de l'équipe thérapeutique. Dans ce cas, on peut voir que le pourcentage de succès est encore plus important (changement positif pour 67 patients sur 100).

Gráfica Situación del Tratamiento

Une étude complémentaire réalisée en 2005 par Anne-Denys (Université de Nancy, France) dans le cadre d'un master en santé publique a renforcé ces données en appréciant la dimension qualitative du protocole et a été publiée par la Société Française d'Ethnopharmacologie. Vous pouvez lire la publication ici..

Le tableau 1 montrer certaines des conclusions de cette étude. Cette évaluation exploratoire s’appuyait sur des entretiens avec 15 ex-patients volontaires. Les entretiens se déroulaient en deux parties. Une première partie semi-directive s’intéressait à la pratique du centre et à ses objectifs spécifiques. Un premier référentiel préalablement élaboré sur la base d’une revue de la littérature, d’entretiens avec des ethnologues et des anthropologues, ainsi qu’avec les thérapeutes du centre Takiwasi, a servi de guide d’entretien. Six grandes dimensions étaient abordées : le vécu du processus thérapeutique, la reconnaissance de la maladie et de sa responsabilité, la relation à la vie et la projection dans le futur, la reconnaissance du caractère sacré de la vie et de la nature, le processus et la participation au protocole.

La deuxième partie s’appuyait sur un questionnaire standardisé (l’Addiction Severity Index) permettant d’apprécier le niveau de dépendance. L’ASI est devenu un des outils les plus utilisés au monde dans son domaine, conçu pour évaluer les différents problèmes rencontrés chez les personnes dépendantes de la drogue ou de l’alcool, il appréhende à lui seul l’ensemble de la situation biopsychosociale. Il se compose de sept échelles : Drogue, Alcool, Etat médical, Relations familiales et sociales, Etat psychologique, Emploi et ressources et Situation légale (Hodgin, 1992 ; Brisseau, 1999).

Dans le cadre de cette étude, les patients ont été classés en trois catégories. Ceux qui vont Bien (pas d’usage problématique et situation générale équilibrée dans les cinq autres dimensions explorées par l’ASI), ceux qui vont Mieux (situation améliorée mais encore problématique dans une ou plusieurs dimensions explorées par l’ASI et ce même si l’usage de substances a actuellement cessé) et ceux pour qui la situation est Inchangée (pas d’évolution significative).

Gráfica Conclusión Estudios

Tableau 2. Une analyse comparative de la population des patients au Centre Takiwasi réalisée par David O'Shaughnessy en utilisant le "Addiction Severity Index" (ASI), montre un niveau plus élevé de la gravité de la toxicomanie par rapport à une population de patients toxicomanes aux États-Unis. Ce grand préjudice de l'état de santé de la population des patients admis au Centre Takiwasi est observé principalement dans les domaines de l'ASI de la famille, de l'usage de drogues et des symptômes psychiatriques.

Gráfica Asi

Tableau 3. David O'Shaughnessy, PhD à l'Université James Cook en Australie, dans sa thèse de doctorat a montré une amélioration substantielle dans les conditions connues pour influencer radicalement la réhabilitation comme le stress et l'envie.

Gráfica Asi

Voici les principales conclusions de différentes recherches menées à Takiwasi par des étudiants et des chercheurs externes qui ont pu analyser et vérifier l'efficacité du traitement donné aux patients dépendants.

1.
Des plantes médicinales au service d’une action thérapeutique dans la prise en charge de l’addiction

Autor: Anne Denys

Article publié dans Ethnopharmacologia n°50, juillet 2013.


2.
Takiwasi: Addiction treatment in the “Singing House”

Autor: David O’Shaughnessy

Thèse de doctorat, Collège de médecine, Université James Cook, Australie, août 2017.


3.
The House of Song. Rehabilitation of Drug Addicts by the Traditional Indigenous Medicine of The Peruvian Amazon.

Auteur : Miroslav Horák

Mendel University in Brno, Faculty of Regional Development and International Studies, Czech Republic, 2013, pp. 184.