Ir a la página de inicio    
 
 

Informations générales

Vous souhaitez participer à une diète-retraite au Centre Takiwasi.

Vous trouverez ci-dessous l’information générale vous permettant de décider si cette proposition répond à vos attentes.

Nous vous demandons de lire avec attention les conditions spécifiques de participation à ce processus original et qui établissent les clauses du contrat thérapeutique entre vous et Takiwasi.Un document vous sera remis à votre arrivée au Centre rappelant et détaillant ces données.

En cas de doute n’hésitez pas à nous contacter à seminario@takiwasi.com




Présentation

La retraite/diète, (communément appelée “diète” en médecine traditionnelle) constitue le travail thérapeutique le plus profond de la médecine traditionnelle amazonienne, plus puissant et efficace que l’usage isolé de l’Ayahuasca dont elle renforce les effets. Elle consiste en une retraite d’immersion de 7 jours, en isolement, dans la forêt amazonienne, dans une simple cabane (“tambo”) située au sein de notre réserve botanique (une heure à pied du Centre), avec ingestion ritualisée des dites : “plantes maitresses”, un certain régime alimentaire rigoureux, et des normes très strictes de conduite corporelle et psychique.

Le but de la diète consiste en un profond nettoyage physique, psychique et spirituel à partir d’un nettoyage énergétique profond suscité par les plantes ingérées et le contexte de préparation, d’accompagnement et de suivi.

Les contenus abordés spontanément dans la retraite/diète, contiennent des thématiques qui incluent des évènements et des aspects d'importance vitale pour chaque personne, liés fortement à des blocages intimes, des souffrances profondes, des traumatismes anciens.

Il se crée un espace de connexion avec la nature et avec soi-même, permettant une profonde dépuration physique et énergétique. Cette technique permet l’élimination de substances toxiques provenant de la mauvaise alimentation, l’ingestion de drogues et médicaments, la contamination environnementale, et qui bloquent la sensibilité. Elle effectue également un « lustrage » du corps énergétique. Ce déblocage psycho-émotionnel permet de fortifier le corps, amplifier les perceptions, se reconnecter avec des émotions réprimées, faciliter l’introspection, clarifier le mental et découvrir la dimension du sacré.

La production onirique est stimulée et permet l’apparition de rêves puissants, signifiants, qui suscitent l’émergence à la conscience d’éléments enfouis du psychisme et de mémoires oubliées qui vont alors guider le diéteur dans sa quête personnelle.

Enfin, la diète constitue un espace d’enseignement, la dimension rituelle permettant d’établir un lien avec le monde spirituel. Cet enseignement surgit spontanément à travers prises de conscience, insights, rêves éveillés ou nocturnes, découvertes d’évidences qui se font jour, révélations intérieures ou lors d’états modifiés de conscience.

Les plantes-maîtresses possèdent chacune un profil énergétique dont les effets opèrent par similitude sur le corps et la psyché des diéteurs. Certaines facilitent l’enracinement, d’autres la capacité de décision, d’autre dissolvent les peurs, d’autres connectent mental et cœur, d’autres encore fortifient les structures intérieures, etc.

Un intérêt fondamental des diètes consiste dans le fait que les changements opérés à tous les niveaux sont structurels et perdurent au retour à la vie ordinaire. Les effets des diètes se manifestent pendant des semaines, des mois voire des années et les changements induits demeurent tant que les participants respectent les indications post-diète (indiquées plus bas).


A qui s’adresse ce processus ?

La retraite-diète s’adresse à toute personne qui souhaite effectuer un profond travail sur elle-même qui intègre simultanément et harmonieusement le trois dimensions physiques, psychiques et spirituelles.

Elle est particulièrement indiquée pour débloquer des processus de vie ou thérapeutiques qui semblent ralentis ou paralysés. En ce sens elle permet souvent une sorte de "saut qualitatif" , l’ouverture vers de nouveaux horizons.

Ce processus est proposé aux personnes dont la problématique n’est pas en priorité un problème sérieux d’addiction, cette problématique étant prise en charge dans un traitement de plusieurs mois en résidence au Centre Takiwasi où les diètes font aussi partie des soins.

Nous rappelons que l’activité principale de Takiwasi est la réhabilitation en traitement résidentiel de personnes présentant un problème d’addiction. Cependant, notre Centre ne pouvant recevoir que des patients hommes (la loi péruvienne interdit la présence simultanée d’hommes et de femmes dans la même communauté thérapeutique), la retraite/diète peut donc être une étape possible d’un processus thérapeutique pour les femmes présentant des addictions, toujours après évaluation de leur situation personnelle.

La consommation de marihuana et autres drogues est incompatible avec la prise de plantes maitresses. Leur usage doit être arrêté dès que possible et en tous cas suspendu durant le processus de la diète. Cela fait partie du contrat thérapeutique. Nous vous recommandons également de profiter de la diète pour stopper votre consommation de tabac : dans tous les cas, il n’est pas possible de fumer durant la retraite/diète.

Vu le contexte rustique de la forêt et la distance d’avec la ville (une heure à pied), ce travail est déconseillé aux personnes handicapées, trop faibles, avec des pathologies graves, ou présentant des besoins requérant un environnement plus technique ou " civilisé ".

Sont admissibles les participants qui s’engagent de façon responsable à effectuer la préparation préalable, respecter les règles pendant la diète et suivre ensuite les indications post-diète.

Les participants doivent suivre certaines règles de conduite physique et psychique, une diète alimentaire restreinte. La nourriture est légère, principalement riz blanc, avoine et bananes vertes, cuisinés sans aucun condiment.


Programmation

La diète est précédée d’une préparation qui consiste en une session de purge vomitive au Centre et, le lendemain, d’une session d’ayahuasca qui marque le début du processus. Le choix de la purge sera adapté aux problématiques de chaque personne.

Chaque diéteur est suivi de manière individuelle par un psychologue ou psychothérapeute de l’équipe de Takiwasi, également entraîné à la prise de plantes, avec des entrevues à l’arrivée, durant la diète et à la fin du processus. Dans la mesure du possible, ces entrevues se réalisent dans la langue du participant (français, anglais, espagnol, tchèque).

Le séjour s’effectue dans la réserve botanique de Takiwasi, à une heure de marche du Centre. Il est supervisé par du personnel local entraîné qui visitent chaque personne au moins 3 fois par jour et restent sur place durant toute la diète. La vingtaine de cabanes est répartie à une distance de 20-30m les unes des autres. Un gardien et sa famille demeure en permanence sur les lieux. La communication avec le Centre est possible, si nécessaire, au moyen de téléphone portable.

Il s’agit d’une forêt secondaire peu dense et peu dangereuse. Des sentiers avec signalisation mènent à la rivière et à la maison du gardien.

Après la diète, Il n’y a pas de possibilité de faire de session supplémentaire. Celle-ci de révèle en effet inutile vu la nécessité préalable d’intégrer le matériel survenu lors de la diète.

La diète est suivie d’un processus de post-diète tout aussi important que la diète elle-même. Elle consiste en l’observance de certaines règles alimentaires durant un minimum de deux semaines après la fin de la diète, d’un mois d’abstinence sexuelle à partir de la fin de la diète et de trois mois d’intégration sans pouvoir prendre des plantes dans un autre contexte que Takiwasi (sauf accord préalable). L’acceptation de ces obligations conditionne l’acceptation des participants. Leur non-respect peut induire des complications énergétiques avec troubles physiques, psychiques ou spirituels.